JE NE SUIS PAS CHARLIE !

« L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien. Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. »

L’abbé Pierre

La France a armée ses propres enfants….ou plutôt certains de ses enfants !

Les premiers responsables de ces actes criminels et barbares qui ont endeuillé la France, sont toutes ces politiques inefficaces menées depuis ces 30 dernières années !

Par conséquent, on peut dire que tout s’est accéléré avec le président Mitterrand, puis avec  les présidents Chirac et Sarkozy jusqu’au président Hollande aujourd’hui.

Depuis l’époque des ratonnades et toute la période des années 80 avec ces  vague d’assassinats et d’agressions qu’à subit la communauté maghrébine.

Nous avons atteint le sommets de l’horreur avec le meurtre d’Habib Grimzi jeté d’un train par 3 légionnaires dans la nuit du 14 au 15 Novembre 1983, à cette période, toute la France est alors sous le choc et découvre cette France obscure qui laisse une catégorie de personnes s’en prendre à des jeunes de quartiers ainsi qu’à l’étranger au faciès Algérien.

Les plaies de la guerre d’Algérie ne sont pas encore soignées et encore trop présentent dans les esprits et surtout la nostalgie de l’Algérie française, pour beaucoup.

Pour lutter face à toute cette terreur et cette France qui découvre ses nouveaux enfants et leurs souffrances, certains jeunes des quartiers populaires entreprennent une longue marche pour Paris et traverse la France.

Cette marche a pour nom la « Marche pour l’égalité et la justice » et l’objectif de dénoncer ces actes racistes mais surtout d’unir tous les français face à cette menace républicaine !

Malheureusement Mitterrand n’a pas entendu  ces premiers cris du cœur, Il a laissé son gouvernement détourner et étouffer ce premier élan citoyens d’ampleur national venu des quartiers populaires.

la « Marche pour l’égalité et la justice » est travestie en « Marche des beurs » et là commence une vraie politique de manipulation, d’exclusion et de rejet ghettoïsant définitivement ces français « pas comme les autres ».

Le PS lance SOS Racisme qui stratégiquement doit reprendre la dynamique des quartiers populaires pour rebondir politiquement et surtout s’approprier la lutte contre le racisme, cela sans chercher à répondre aux vraies questions de cette jeunesse désemparée.

Fin des années 80, la drogue apparait dans les quartiers et vient comme une malédiction s’ajouter au mal être de cette jeunesse enclavée par des murs méprisées par tous les politiques et le regard sombre que vulgarisent les médias.

Le président Chirac sera aussi l’héritier de cette classe politique qui ignora tous les appels aux dialogues venus des quartiers, quant au président Sarkozy, lui va accélérer cette fracture en  jouant sur ces  différences que le temps aura enrichies et entretenues.

Nicolas Sarkozy, a mis en place une vraie politique d’exclusion et ajoutera  l’aspect communautaire que la France ne connaissait pas.

Il opposera les français aux autres français, laissera dire que les quartiers et les étrangers sont en partie responsable de notre crise économique et du malheur de la France, il amplifiera la stigmatisation des quartiers et particulièrement des musulmans avec le débat sur l’identité nationale.

Même le FN devient obsolète et ringard face à une telle énergie et symphonie aussi parfaite.

Les médias se feront l’échos permanents de cette politique d’exclusion et de « bouc émissaire ». « Charlie Hebdo » et d’autres médias se feront les relais de cette tendance anti-musulmans avec la multiplication de une insultantes caricaturant l’Islam et les musulmans au nom de la liberté d’expression.

Alors que d’autres seront invités par la justice à s’expliquer !

La banalisation du racisme anti-musulman sera incarnée par des chroniqueurs, des éditorialistes qui auront  le champ libre pour diluer leur haine de l’étranger et surtout du musulman !

La « Zemmourisation » des esprits est alors en marche !

Le 7 janvier 2015 la France est renvoyée à son passé et à toutes ses violences imposées par nos gouvernants à l’égard d’une minorité de français pas assez français à leurs yeux…

Voilà pourquoi je ne suis pas Charlie…

Nadir Kahia

Président de Banlieue Plus & Nos Quartiers

About Author: admin