FRANCE ! APPEL A LA REVOLUTION, 2014 C’EST DEMAIN…

Citoyens des banlieues et des quartiers, s’indigner n’est plus suffisant, l’heure est à la révolte ! Les quartiers sont à l’image d’un boxeur qui encaisse sans pouvoir rendre les coups, pour se faire respecter.

Citoyens des banlieues et des quartiers, ceci n’est pas un appel à l’insurrection, mais à une prise de conscience par l’action. Depuis la marche pour l’égalité qui a été travestie volontairement par nos politiques et nos médias par « marche des beurs », plus grand chose dans nos quartiers !

Hormis quelques actions et réactions face à des faits divers tragiques, des bavures, rien de fédérateur pour devenir une force citoyenne.

En 2013 la drogue squatte encore nos halls, la déscolarisation et la misère gangrène encore trop de nos jeunes et nos familles, la crise actuelle amplifie nos souffrances et alimente les peurs de toutes parts. Et pourtant, différentes réussites jaillissent de nos cités.

Les politiciens de gauche comme de droite utilisent des faits divers et leurs propres échecs pour nous discriminer, cacher leur manque de volonté à résoudre véritablement les problèmes, et par conséquent à nous respecter en tant que citoyens à part entière et non en tant que citoyens à part.

Alors que nos problèmes sont aussi ceux de la société française (chômage, logement, éducation, insécurité, pouvoir d’achat, …) avec un facteur multiplicateur.43 % des jeunes actifs n’ont pas d’emploi dans les cités.

Cependant, à des fins politiques ils utilisent au moment opportun, les associations locales des quartiers populaires. Ils attribuent des subventions et des locaux aux plus « conciliants » pour mieux les contrôler, boycottent les plus indépendants, et parfois utilisent des moyens de pression dignes du grand banditisme !

Ils « intègrent » dans leurs bases politiques ce qu’ils appellent la « divers-cité » qui laisse croire au mélange des genres et à une vraie représentativité des « minorités ».

« Nos politiques s’attaquent aussi régulièrement à l’Islam car trop visible à leurs yeux, prenant le déguisement de chevaliers de la laïcité pour mieux vendreet partager leur islamophobie évidente. »

Se servant de l’ignorance et des peurs de certains, ils manipulent des pseudos imams tel que Chalghoumi pour alimenter le feu de la discorde. A croire que les musulmans n’ont pas de représentants plus intègres et sachant parler français.

Ils jouent avec des médias (qui se proclament ouvertement de gauche comme de droite) sur la sur-médiatisation de reportages douteux et amplificateurs, synonymes de stigmatisation permanente qui amène à la xénophobie, à la haine de l’autre et donc à l’obscurantisme.

Alors comment croire au respect de la laïcité et de ses fameuses valeurs si chères à leurs yeux ?

Certains médias, eux, relaient sans cesse et de façon récurrente depuis des années les mêmes reportages sur la délinquance, sur de pseudos extrémistes, à penser que rien d’autre n’existe dans nos quartiers et par conséquent en France. L’affaire Mohamed Mérah du pain béni ! Allant même jusqu’à commémorer cette tragédie laissant entendre qu’il existe des centaines de Mohamed Mérah prêt à agir à tout instant.

C’est vrai que le discours a désormais changé, ce n’est plus :  » les cités sont une poudrière prête à sauter à tout moment… ». Cette posture entretient malheureusement les clichés, les préjugés, qui eux aboutissent à des réflexes xénophobes et racistes jusqu’à des actes et des crimes (profanation de tombes, têtes de cochons aux portes de mosquées, agressions de femmes voilées, etc…).

Les sondages sur l’islamophobie nous montrent que cette hausse est permanente.(Pour l’année 2012, on dénombre 414 actes islamophobes, dont 364 contre des individus soit un par jour… Source : CCIF).

D’autres sondages montrent que la majorité des actes terroristes commis en Europe sont le fait de séparatistes et de personnes d’extrême droite ! (+ 23 % en 2012, soit 1 530 actes. Un phénomène multiplié par cinq depuis 1992. Source: CNCDH).

Que dire du manque de représentativité positive dans nos médias concernant les citoyens des quartiers populaires et en l’occurrence « d’apparence noir et arabe » ? Aujourd’hui encore les médias et la télé en particulier ne sont pas à l’image de nos rues, de notre société multiculturelle. A croire que la télé est encore en noir et blanc. Les radios ne font pas mieux.

L’exception de cette représentativité fut à un moment Rachid Arhab sur France2, Harry Roselmack sur TF1 ou encore Ali Badou et Mouloud Achour aujourd’hui sur Canal +. En revanche, pour le divertissement nous sommes gâtés ! Jamel, Eric et Ramzy, Omar et Fred, Kamel le magicien, Chalghoumi …

Mais le plus révélateur de ce manque de représentativité positive et de cette médiocrité imposée est l’émission « Kaira shopping ». C’est la cerise sur le gâteau amer de la manipulation et la volonté de salir l’image des quartiers populaires avec obstination.

Et pourtant nos quartiers fourmillent de réussites diverses et valorisantes synonymes d’espoirs pour nos jeunes, comme dans la littérature, la sociologie, le journalisme, la médecine, le droit, la politique, l’entreprenariat, l’associatif, l’éducation national, la musique, l’art, la culture, le sport, et l’histoire…

Avec tous ces exemples, comment accepter que le communautarisme soit la solution pour être enfin acceptés tels que nous sommes ?

Comment croire que des révoltes urbaines nous aideraient tout à coup à obtenir les mêmes droits et considération que nos concitoyens d’origine « plus noble » ?

Comment imaginer que voter les extrêmes permettrait de remettre tout à plat et de repartir sur des bases saines et donc plus justes ?« La France est malade de son aveuglement, elle n’arrive toujours pas à se voir et surtout à s’accepter telle qu’elle est dans ses rues, dans ses grandes écoles, dans ses stades de football, dans sa musique populaire… »

1998 et la coupe du monde sont déjà loin, Zizou a pris sa retraite et aujourd’hui, même l’équipe de France de football se cherche encore une âme et un leader.

Aux armes, aux urnes citoyens et citoyennes de nos quartiers, soyez des citoyens de tous les instants, vigilants sur la politique et la gestion de votre ville, prenez vos places aux conseils municipaux, rejoignez les associations pour les aider, les enrichir et les développer !

Formez des associations de locataires pour défendre vos droits face aux bailleurs ! Encadrez les jeunes par du soutien scolaire, par des sorties artistiques et culturelles !

Créez des espaces citoyens pour débattre de tous les sujets, organisez des soirées festives et intergénérationnelles !

Entreprenez, innovez et investissez dans toutes les sphères influentes ! Soyez des citoyens à part entière et non des citoyens à temps partiel ! Laissons les rancœurs et les haines, soyons dignes et fiers de nos parents. Construisons notre futur pour nous enfants ! La France est notre terroir, à nous de l’enrichir par notre héritage et par notre expérience !

Nadir Kahia

Président Banlieue Plus et Nos Quartiers

About Author: admin